Du Qt en Java avec Qt Jambi

Vous avez envie d'avoir des interfaces qui s'adaptent à votre environnement de travail ? Et, en plus, pour tout un tas de raisons, vous souhaitez le faire en Java plutôt qu'en C++ ?

Allons-y, je vais vous expliquer pas à pas ma démarche.

Ce tutoriel n'a pas pour vocation d'être la bible du Qt Jambi mais plutôt de vous aider à vous jeter dans la gueule du loup relativement simplement (ce qui est écrit juste après est le fruit de plusieurs heures de recherches).

35 commentaires Donner une note à l'article (5)

Article lu   fois.

L'auteur

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

I. Qt Jambi

Avant toute chose, je vais vous expliquer comment je procède pour l'élaboration de ce tutoriel.

Avant d'écrire ce tutoriel, je ne connaissais rien à Qt et pas grand chose à Java, j'ai donc lu la documentation.

La documentation officielle de Jambi est très importante car elle décrit toutes les classes de Qt Jambi avec leurs méthodes publiques. Donc, si vous avez besoin de plus d'informations sur un objet ou ses méthodes, la réponse est dans la doc (ou dans le code source, mais la doc est plus accessible).

II. La table des matières

II-A. Introduction à Qt Jambi

L'installation se déroule un peu différemment de Qt en C++.

Tout est installé, accrochez vos ceintures.

II-B. Créer une fenêtre

Avec Qt, on a envie d'avoir des fenêtres. Ces fenêtres peuvent être de deux types principaux : QDialog et QMainWindow.

L'objet QDialog a été largement étendu pour simplifier la tâche et vous devrez sûrement l'étendre pour vos propres boîtes de dialogue.

L'objet QMainWindow vous permettra d'ajouter de nombreuses fonctionnalités à vos fenêtres (menus, barres d'outils, barre de statut)

Il nous reste à voir comment interagir avec notre fenêtre.

II-C. Les signaux et les slots

Maintenant que vous avez pu vous essayer à l'art d'une application simple, il s'agit de voir de plus près comment faire communiquer nos objets entre eux.

En effet, dans une GUI (prononcer gouï), on doit sans arrêt attendre l'action d'un utilisateur. Et il n'y a pas souvent une seule action faisable.

Lorsque l'on utilisait la console, on savait lorsqu'on demandait une information, ça ne pouvait être rien d'autre. Maintenant les choses sont différentes, nous avons nos menus, nos barres d'outils, notre bloc principal, etc.

Le but de cette partie est de vous faire découvrir comment fonctionne les signaux et les slots. Comment on connecte un signal envoyé par un objet à une action à réaliser (par une méthode).

Accrochez votre ceinture, nous allons décoller.

Maintenant, vous êtes prêts à réaliser les TP suivants.

II-D. Les objets d'une fenêtre

Maintenant, il s'agit d'aller un peu plus loin. On a la base, mais comment ça fonctionne tout cela ? Pour cela, deux petits TP.

Si vous vous en êtes sortis avec les TP, c'est que vous êtes prêts pour faire vos propres applications. N'oubliez pas la doc !

III. Remerciements

Merci à Thibaut Cuvelier pour la mise en page et à Jacques Thery pour la relecture !

Qt en Java avec Qt Jambi
Du Qt en Java avec Qt Jambi
Utiliser Qt avec Java
Codons notre première fenêtre
Disposer les choses
Une boîte de dialogue
Une application avec des menus et des barres d'outils
Connecter les objets entre eux
Émettre un signal
JEditor, un simple éditeur de fichier texte
JViewer, un lecteur d'image
Image non disponible